Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les accidents articulaires: Ce que dit la médecine - Ce que dit l'étiopathie

Les accidents articulaires: Ce que dit la médecine - Ce que dit l'étiopathie

Le 25 mars 2019

Ce que dit la médecine
 
Si la nature a doté l'organisme humain d'un squelette interne rigide, elle a également permis, par le jeu des articulations, le mouvement qui est la vie même. Marcher, courir, faire du sport : tout cela paraît naturel. Pourtant, ces mouvements mettent en oeuvre des mécanismes complexes autour des artiuclations, dont toute altération est péniblement ressentie, non seulement par les douleurs ainsi provoquées, mais également en raison de la gêne que constitue une impotence fonctionnelle même localisée.

 
Il existe plusieurs types d'accidents articulaires. Le plus courant, la foulure, est dûe à une élongation ou à une rupture des ligaments maintenant les os entre eux.

Très courante aussi, l'entorse dans ce cas, la médecine classique recommande une immobilisation avec bandage, et prescrit des calmants en attendant que la nature et le temps accomplissent leur oeuvre : c'est l'autoréparation.


Plus grave, la luxation consiste en un déboîtement des parties d'os qui normalement se touchent et glissent l'une contre l'autre. L'articulation est alors bloquée, et les muscles alentour contractés par la douleur. Dans ce cas, on procède le plus souvent à une opération sous anesthésie générale, pour détendre les muscles et remettre l'articulation en place ; mais la réparation de la capsule ligamenteuse distendue se fait naturellement, sous immobilisation par bandage ou plâtrage.

 
L'articulation peut aussi être le siège d'épanchements de sang ou de liquide intra-articulaire (synovie). On recommande alors des ponctions suivies d'une rééducation. Enfin, les cartilages interosseux peuvent également être atteints, provoquant arthrose et arthrite, affections douloureuses caractéristiques de l'âge avancé, conduisant à une quasi-disparition des cartilages. Les articulations (notamment celle de la hanche) sont alors bloquées, et l'on recommande de plus en plus la mise en place de prothèses pour rétablir la mobilité fonctionnelle.

 
Ce que dit l'Etiopathie
 
Les luxations sont du ressort de la chirurgie. Mais il existe toute une gamme d'accidents articulaires, allant de l'entorse à la foulure, qui relève de la compétence de l'Etiopathie, surtout lorsque les ligaments ont conservé leur intégrité.

Il suffit d'opérer la réduction mécanique de l'atteinte articulaire pour obtenir un résultat le plus souvent immédiat.
Seule la rupture de ligaments (relativement rare) entraînera une immobilisation.

Depuis le début des âges historiques, des rebouteux réduisent systématiquement les accidents articulaires, alors que les médecins en sont encore à immobiliser leurs patients pendant des semaines.

On ne compte plus, aujourd'hui encore, les malades qui sont bloqués dans des plâtres ou des minerves pour des accidents réductibles sans séquelles par un étiopathe.


Source : Comment soigne l'étiopathie de Pierluigi Locchi

Une question ?

Contactez-moi